Voler à l'OTAN ou voler à la Hève, c'est défier les 3 éléments :
face à
la mer, évoluer dans l'air mais ne pas trop jouer avec le feu !

En effet ces deux sites magiques par leur cadre ont une particularité à ma connaissance unique en France !


Si vous passez le brevet de pilote parapente (ce que je vous conseille fortement), ça permet d'acquérir un minimum de bases, vous répondrez à des questions du type :

           

"Pour une aile de vol libre, un espace aérien de classe D  : 

                    A : n'est jamais accessible
                    B : est accessible en respectant les conditions de vol à vue (VMC)
                    C : est accessible avec un contact radio obligatoire"

Alors quelle est votre réponse ?????

Eh bien ne vous en déplaise la réponse qui vous rapporte 6 points est la .... A !
Les 2 autres vous donneront une bulle à cette question.

Pourtant au Havre, nous volons sous dérogation aimable de la DGAC dans un espace aérien de classe D ... Heureusement pour nous parapentistes Normands,  la fédé n'avait pas tout prévu dans ses questions ...

Voici donc ci-après quelques précisions qui me semblent importante afin que l'ensemble des parapentistes, même s'ils ne la comprennent pas complètement ou ne sont simplement pas d'accord avec, connaissent un minimum de la réglementation aérienne qui les régit sur l'ensemble des sites de France puisqu' aujourd'hui avec les performances grandissantes des "bouts de chiffons", tout débutant avec moins de 100 vols est capable de faire des cross de quelques kilomètres et est donc à même de traverser un espace aérien.

 
Sur les sites de l'OTAN et de La Hève au Havre, nous nous trouvons donc dans une CTR voir carte ci-dessous (qui signifie Control Trafic Région : Zone de contrôle du trafic aérien en Français). Cette CTR va du sol à 1500 pieds (environ 500m) au dessus du sol et se termine horizontalement pour la partie qui nous concerne juste au belvédère d'Antifer (c'est d'ailleurs un des points d'entrée que les pilotes connaissent sous le nom de Novembre Hôtel : NH donc le trafic aérien est important dans cette zone ( vous voyez le trait noir sur la carte aéronautique ci-après qui longe la côte, c'est un cheminement conseillé pour les avions donc prudence ... il parait que des deltistes se seraient fait quelques frayeurs avec des aéronefs. je rappelle également qu'un hélico qui vous passe 30 ou 40 m au dessus dans son plein droit est une très bonne pompe ... avis aux amateurs).
 


Extrait carte VAC amendé de Juillet 2010

 

Une CTR s'applique à l'ensemble du trafic aérien que ce soit le trafic IFR (vol aux instruments) ou le trafic VFR (Visual Flight Rules : Vol à vue). Elle existe d'ailleurs principalement pour protéger les différents protagonistes "voyants" et "non-voyants" les uns des autres. Pour atterrir, un avion IFR va en effet utiliser le guidage d'une balise (LHO346 sur la carte ci-dessus) dont la précision peut être relative pour traverser la couche nuageuse. Cet avion "aveugle" peut traverser la couche en n'importe quel endroit de la CTR d'ou l'importance du respect des règles de vol à vue que je reprécise ci-après pour les aéronefs évoluant sous la couche.
 
Le Respect des Règles de Vol à Vue est ESSENTIEL que ce soit dans une CTR ou ailleurs.
 
Les règles de vol à vue dans des espaces de classe* D ou E (ce qui est le cas au Havre, j'y reviendrai un petit peu plus loin dans mon message) sont les suivantes :
    - La distance par rapport aux nuages doit être horizontalement de 1500 mètres et verticalement de 300 mètres.
    - Visibilité horizontale en vol : 5km
 
Pour info dans les espace de classe* F et G il existe en plus la notion de surface S (le plus élevé de 300 m sol ou 900m au dessus de la mer), surface en dessous de laquelle on peut voler hors des nuages et en vue du sol et ou la visi en vol descend à 1,5 km
 
* L'espace aérien est divisé en différentes classes allant de A à G.
 
La CTR du Havre est de Classe D (c'est marqué sur la ligne de frontière sur la carte CTR LE HAVRE - D - 1500), cela signifie pour les aéronefs évoluant en VFR (ULM, avions ou hélicoptères) : OBLIGATION DE RADIO, AUTORISATION DE LA TOUR DE CONTRÔLE OBLIGATOIRE POUR UNE PÉNÉTRATION DANS LA ZONE - On dit que le vol est Contrôlé.
 
les parapentes sans radio dans la zone non seulement ne respectent pas les règles édictées par la DGAC dans la dérogation qu'elle nous accorde mais sont en plus quelque part en infraction au code de l'air et donc à mon avis (ça leur ferait peut être réfléchir un peu quelques fois) susceptibles de se voir remettre un PV, ....
 
J'espère que l'exposé de ces quelques règles est suffisamment clair si ce n'était pas le cas, je suis prêt à répondre à quelques questions.
 
Pour philosopher un peu, on peut être ou ne pas être d'accord avec ces règles , penser qu'elles ne sont pas destinées à des parapentes ...
Ce sont des sujets que je réserve pour les discussions sur le déco quand le vent est trop fort ou mal orienté, pour les sujets de débats au café du coin après quelques pastaga.
Ces règles existent avant tout pour assurer la sécurité des vols. Je n'ai pas connaissance d'un abordage entre un parapente ou un delta et un avion, c'est peut-être en partie grâce à elles.
 
Nous sommes en général quelques volatiles voire quelques dizaines au maximum tout au long de l'année sur ces différents sites, nous partageons la même passion, celle de voler et d'imiter les mouettes. Essayons tout de même d'avoir un cerveau un peu plus gros qu'elles, ayons un minimum de respect les uns envers les autres.
 
C'est en étant solidaires et responsables que nous pourrons faire avancer notre discipline
 
Salutations à tous et bons vols sur nos sites normands
 
 
Stéphane du VVL

PS : Cliquez sur les liens pour toutes les infos concernant les hauteurs limites et les autorisations sur les sites de l'OTAN et de la Hève